construction hors site Agilcare Maison qui déménage

CONSTRUIRE MODULAIRE C’EST CHOISIR LE MEILLEUR PROCÉDÉ

 

La ville du futur devra être flexible ! Singapour et Londres l’ont compris, c’est pourquoi ils ont accordé une place centrale à la construction modulaire dans leurs politiques urbaines. Et pour cause : elle garantit des progrès environnementaux, des économies conséquentes et des constructions plus flexibles. Si ce procédé constructif fait souvent la une de la presse spécialisée, modulaire est un mot générique que l’on retrouve à tous les coins de page. De quoi parle-t-on aujourd’hui quand on parle de construction modulaire ? Architecture évolutive, standardisation ou économie de moyens? Quelle est la filiation de ce procédé et son avenir ?

MODULAIRE 3D : UNE HISTOIRE DE TEMPS ET D’ARGENT

L’histoire de la construction modulaire commence au lendemain de la seconde guerre mondiale. Le constat est alors clair : il faut construire du logement en très grande quantité et vite. Pour accélérer toute la chaine de production, on choisit de concevoir des « macro-éléments » préfabriqués en usine qui sont ensuite acheminés sur le lieu du chantier et assemblés.

Plus précisément, on découvre la préfabrication en béton, qui fut un des moteurs de la construction des grands ensembles dans les décennies qui suivirent la libération. Les questions de construction durable ou d’impact environnemental n’étaient quasiment pas abordée puisque ce concept répondait seulement à un besoin de production de masse de l’habitat.

Ces expériences d’après-guerre ouvrirent la voie au modulaire 3D à des visées plus temporaires et nomades. Modulaire 3D signifie produire des locaux tridimensionnels directement déposables sur site. L’acier et le plastique entrèrent dans la danse et ainsi naquirent les fameuses cabanes de chantier de forme rectangulaire. Elles furent vite étendues à de nombreux autres usages : salles de classe, extensions d’hôpitaux, bureaux modulables, etc…

Ces premières étapes marquantes ont donc permis d’apporter les qualités de l’industrialisation au monde de la construction. Le premier bénéfice est celui de l’efficacité de la production en usine. Ce bénéfice se répercute logiquement sur le budget, le temps et donc la productivité. Pourtant, beaucoup d’architectes se plaignent du frein que l’industrialisation constitue pour leur créativité. Du côté client, certains déplorent le confort assez primitif et l’esthétique peu engageante qui en résulte.

AUJOURD’HUI, LE PROCÉDÉ PREND DU GALON

Mais ces limites n’empêchent pas le milieu de monter en gamme. Certains secteurs comme celui du tourisme se sont emparés du procédé pour produire de l’hébergement pérenne et de qualité. Pour preuve, la chaîne hôtelière nord-américaine Mariott et son projet de 50 hôtels modulaires lancé en 2017 :

https://hospitality-on.com/fr/innovation/marriott-international-mise-sur-la-construction-modulaire

D’abord simple outil de production de masse, la construction modulaire a donc peu à peu perdu sa connotation d’entrée de gamme en s’invitant sur des chantiers plus ambitieux. En effet, d’autres avantages découlent de la production en usine comme le contrôle qualité des modules produits ! Industrialisation ne signifie alors pas baisse de gamme, mais plutôt fiabilité. Et ceci explique pourquoi les modules rectangulaires conquièrent peu à peu des secteurs hier réfractaires à ce type de méthodes. Le gain financier est bien-sûr toujours un argument central, Mariott invoque d’ailleurs la construction modulaire comme une réponse à « la pénurie de main d'œuvre » à laquelle ils doivent faire face.

Une autre qualité qui séduit aujourd’hui un grand nombre d’acteurs est sa rapidité. A qualité égale, le procédé permet de venir à bout de projets urbains dans des délais bien plus intéressants que la construction sur site. Le gain de temps serait de l’ordre de 50% par rapport aux procédés de construction traditionnels. Fini les projets de territoire qui tirent en longueur ! Une fois fabriqués, les modules n’ont qu’à être acheminés sur site et raccordés aux réseaux.

LE MODULAIRE 2D : BEAU, FLEXIBLE ET RESPECTUEUX ?

Si le modulaire 3D a ses avantages, il rencontre vite les freins évoqués plus hauts que sont la standardisation excessive du bâti et le peu de créativité qu’il autorise. Pourtant, d’autres méthodes de préfabrication hors-site existent. C’est le cas du procédé utilisé par Agilcare qui se définit comme du modulaire 2D, c’est-à-dire la production de panneaux de bois de petite taille (environ un mètre de largeur) offrant de multiples possibilités d’assemblage. Grâce à ce choix, on conserve les bénéfices économiques et temporels du modulaire mais sans sacrifier la diversité architecturale.

En effet, le maître-mot des constructions modulaires d’Agilcare est l’agilité, car les modules permettent de transformer à volonté, d’adapter, de transporter. Cela permet d’évoluer avec les usages et de ne pas figer le bâti dans un rôle qui le rendra obsolète quelques années plus tard. Cette flexibilité permet de s’accommoder de nouveaux modèles économiques, tel que l’économie de la fonctionnalité qui se définit comme la vente de l’usage d’un produit et pas du produit lui-même. Cela s’applique tout à fait à des locaux modulaires, qui peuvent accueillir des usages pour un laps de temps défini, puis en accueillir de nouveaux pour un temps encore limité.

On en arrive enfin à un atout crucial du modulaire 2D bois mobilisé par Agilcare : son impact environnemental. En quelques mots, ce procédé réduit drastiquement les déchets produits, limite l’impact et les nuisances des chantiers, possède un bilan carbone positif et favorise les circuits courts d’import de matériaux. Pour plus d’informations sur le caractère vertueux du modulaire bois, vous pouvez consulter notre article sur les 10 avantages de la construction bois.

CONCLUSION

Depuis les simples cabines de chantier jusqu’aux grands complexes hôteliers, le modulaire a fait du chemin… Le défi reste maintenant de l’adapter aux exigences environnementales et de le combiner avec une bonne qualité architecturale, ce que le modulaire 2D permet. C’est pourquoi, chez Agilcare, nous considérons que ce procédé, couplé aux avantages du bois, est le choix le plus pertinent pour le futur de la construction.